Se balader aux alentours des Ollières – France – Voyages & Loisirs

Même si vous n'êtes pas un fan dévoué des visites à pied ou des vacances à pied, la France est toujours l'un des meilleurs pays pour une grande expérience de marche polyvalente – et pour beaucoup, elle reste au sommet de toutes les visites à pied européennes disponibles. Cependant, pour marcher en France, certaines régions sont meilleures que d'autres.

L'un des meilleurs endroits pour se promener est les Alpes maritimes. Il y a le paysage magnifique, l'accueil chaleureux, le beau temps, la cuisine raffinée et bien sûr le délicieux vin. Tous ces éléments seraient une raison suffisante pour visiter, mais lorsque vous les rassemblez tous ensemble, cela transforme une belle pause en vacances inoubliables pour les années à venir.

L'un des meilleurs endroits où séjourner est dans le charmant village des Ollières. Ceci est un endroit préféré pour les randonneurs, les vététistes et les gens qui aiment être à la campagne car il a tout ce dont vous avez besoin. Les Ollières est en plein centre des montagnes et de là, vous pouvez accéder à plus de mille kilomètres d'essais de marche, de randonnée et de vélo qui conviendront à la plupart des niveaux de marcheurs, randonneurs et motards.

Le village des Ollières lui-même a suffisamment de restaurants et de bars pour répondre à la plupart des goûts et des poches et il y a une douzaine de maisons d'hôtes, hôtels et gîtes.

Il s'agit d'une promenade relativement facile de 2 1/2 à 3 1/2 heures le long d'une partie de la vallée de Bevera et d'une petite vallée latérale au sud. La marche se fait dans un mélange de sentiers et de pistes traversant des zones boisées et plus ouvertes.

Nous quittons la Villa Amiel – probablement la meilleure chambre d'hôtes des Ollières et nous nous dirigeons vers l'est en traversant la route vers le Parc de Platanes, en passant devant le monument aux morts vers le bâtiment coopératif qui ressemble à un ancien entrepôt. En allant entre celui-ci et le bâtiment transformateur des années 1960, nous suivons la petite route se dirigeant plus ou moins vers l'est qui, à quelques centaines de mètres, commence à suivre le long du côté nord de la ligne de chemin de fer en direction de La Source. Il y a quelques maisons intéressantes le long de cette piste, un mouton parfois amical et juste la voiture étrange – mais vous laisserez bientôt la plupart des signes de civilisation derrière vous. Continuez le long d'environ un demi-mile, nous prenons ensuite une route qui monte vers la droite et est indiquée vers un complexe de chenil, tournez à droite ici. Suivez la route à droite et traversez la voie ferrée.

Cinq minutes après avoir traversé la voie ferrée, nous arrivons à une zone de "carrefour", où 3 routes convergent, et notre chemin nous emmène tout droit sur la piste non faite en face. Après avoir franchi les grandes portes avec beaucoup de chiens qui aboient, la piste continue sur environ un demi-mile et se termine à quelques grandes portes. Nous quittons la piste et prenons le sentier à droite et continuons le long d'un chemin bordé d'arbres qui, pour le moment, se dirige plein sud.

En continuant le long du chemin, vous remarquez qu'il commence à monter légèrement lorsque nous quittons la vallée de Bevera et entrons dans un côté de la vallée qui nous emmène sur la Vallone De Sues. En suivant le chemin assez évident on passe bientôt un gros rocher… ou deux! Et à environ 20 à 25 minutes de la sortie de la piste – tombez sur un vieux chalet assez pittoresque. En regardant à travers les arbres à ce stade, nous avons une vue imprenable sur la vallée de Bevera.

Laissant le chalet derrière, le chemin descend lentement à droite en descendant vers le lit de la rivière qui, selon la période de l'année, la promenade peut être pleine d'eau ou vide! Il y a de gros rochers dans le lit de la rivière, donc même si la rivière est assez pleine, elle – comme la plupart des petites voies navigables de cette région – est facilement traversable avec soin. Cependant, c'est un bon endroit pour s'asseoir et se reposer ou pique-niquer – comme nous l'avons fait, profitant d'une belle pause d'une demi-heure pour une bonne nourriture de pique-nique, des boissons et une conversation divertissante.

Après avoir fait le plein, nous rejoignons un chemin de l'autre côté de la rivière, qui va dans les deux sens, de haut en bas de la colline.Nous décidons de monter la colline, comme si cela ajoutait 40 minutes supplémentaires à cette agréable promenade – les vues depuis les ruines près du sommet sont magnifiques.

Après avoir eu notre vue imprenable, nous retournons en suivant le chemin en redescendant et en passant le point de passage dans la rivière.Le chemin plonge légèrement et nous avons remarqué des roches inhabituelles couvertes de mousse qui, même par temps le plus sec, semblaient rester humides Après environ 400 m, nous suivons le chemin qui monte la pente vers la droite. et en haut et restez sur la piste en direction vaguement du nord. En restant sur la piste, nous restons sur la gauche là où l'entrée de la ferme la rejoint et un peu plus tard, nous remarquons que le sentier proprement dit descend vers la gauche, mais nous nous en tenons à la piste car elle suit un itinéraire plus élevé et offre donc de belles vues sur le vallée vers les Ollières.

Après environ 20 minutes – sans compter le temps que nous avons passé à prendre des photos – nous nous sommes retrouvés à marcher le long et au-dessus du côté sud de la ligne de chemin de fer en descendant lentement vers le bas de la vallée. En suivant la piste en descendant dans un virage à droite, nous avons traversé la ligne de chemin de fer, puis en tournant vers l'ouest, nous avons longé une autre petite route qui nous ramène vers La Source, un petit domaine campagnard de maisons situé en aval des Ollières.

Juste avant le début de ce petit lotissement, nous avons tourné à gauche sur la pente en suivant la piste qui se dirige toujours vaguement vers l'ouest – cette fois – en dessous et au nord de la voie ferrée. Environ une demi-heure après avoir traversé le chemin de fer, nous reconnaissons la première partie de la voie que nous avions parcourue quelques heures plus tôt alors que nous retournions vers l'entrepôt coopératif et des Ollières. De là, il suffit de marcher à travers le parking et de passer le mémorial.